Renouvellement des instances de l'OEIL : stabilité de la gouvernance et renouveau du Conseil Scientifique

L'Assemblée Générale de l'OEIL accueille deux nouveaux membres en 2018 : Endemia et la Société minière Georges Montagnat. EPLP et le SANT ne siègeront plus au Conseil d'Administration mais restent membres de l'Assemblée Générale de l'OEIL, tandis que l'association Action Biosphère rentre au Conseil d'Administration pour la période 2018-2021. Les membres du Bureau restent inchangés pour le mandat triennal à venir. Par ailleurs, du changement au Conseil Scientifique : 14 experts sont reconduits pour 3 ans et 7 nouveaux membres intègrent le Conseil.

Deux nouveaux membres intègrent l'assemblée générale de l'OEIL

L'Observatoire de l'environnement en Nouvelle-Calédonie (OEIL) a accueilli en juillet 2018 deux nouveaux membres. D'une part l'association Endemia qui mène un travail de fond sur la connaissance, le partage et la valorisation de la biodiversité de Nouvelle-Calédonie, intègre le collège des associations de protection de l'environnement. D'autre part, la Société minière Georges Montagnat (SMGM) intègre le collège du secteur privé, fait notable puisque c'est la première fois depuis la création de l'Observatoire qu'un nouvel opérateur minier y adhère. 

L'assemblée générale de l'OEIL s'étend ainsi à 25 membres répartis en 6 collèges, chacun ayant un pouvoir égal de décision. L'OEIL a en effet été conçu dans l'esprit d'un dispositif participatif, impliquant la société civile. Ainsi, parmi les décideurs, on retrouve les financeurs (institutions, industriels et miniers) tout comme les associations environnementales, les communes, les représentants des populations locales et les groupements de défense des consommateurs et autres opérateurs économiques. 

André Vama réélu président : la stabilité règne au conseil d'administration de l'OEIL

Conformément à ses statuts, l'OEIL a réuni le mardi 14 août 2018 ses membres en assemblée générale afin d'élire son nouveau conseil d'administration pour la période 2018-2021. L'ensemble des candidats à leur propre succession ont été renouvelés. Seules nouveautés : le siège précédemment occupé par Mme Martine Cornaille pour EPLP est désormais confié à M. Guy Forhinger pour Action Biosphère, et celui de M. Gilles Watelot du SANT (Syndicat des activités nautiques et touristiques) est laissé vacant. 

Peu d'évolution donc pour ce nouveau mandat de 3 ans, une grande stabilité confirmée par l'élection des membres du bureau, qui a pour mission d'assister le conseil d'administration et de mettre en oeuvre ses décisions, et qui reste inchangé : 

  • Président : M. André Vama (CCCE)
    Collège des populations locales
  • 1er vice-président : M. Johanito Wamytan (Corail Vivant, Terre des Hommes)
    Collège des associations de protection de l'environnement
  • 2ème vice-présidente : Mme Nina Julié (province Sud)
    Collège des institutions
  • Secrétaire : M. Hubert Géraux (WWF)
    Collège des associations de protection de l'environnement
  • Secrétaire adjoint : M. Florent Perrin (Commune du Mont-Dore)
    Collège des communes
  • Trésorier : M. Jean-Michel Deveza (Prony Energies)
    Collège des privés
  • Trésorier adjoint : M. Jean-Michel N'Guyen (Vale NC)
    Collège des privés

Un vent de nouveauté souffle sur le Conseil Scientifique

La mission première de suivi de l'état de l'environnement repose sur des études scientifiques et sur les avis du Conseil Scientifique de l'Observatoire. Cet organe essentiel de l'OEIL est composé de chercheurs bénévoles, nommés en personne et couvrant différents champs de compétence en matière d'environnement. Ils s'engagent sur l'honneur à n'avoir aucun conflit d'intérêt avec des acteurs industriels et économiques qui seraient de nature à remettre en cause l'indépendance de leur jugement et de leurs opinions scientifiques requises par l'OEIL. 

Le 14 août dernier, le conseil d'administration de l'OEIL a nommé les 21 membres de son nouveau Conseil Scientifique, pour la période 2018-2021. 14 experts renouvellent leur engagement au sein du Conseil Scientifique, et 7 nouveaux membres intègrent les rangs de cet instance centrale pour les travaux de l'Observatoire. C'est donc un tiers du Conseil qui se voit renouvelé, tout en conservant l'équilibre et la complémentarité des compétences rassembléesn couvrant tous les milieux naturels et toutes les disciplines scientifiques et des sciences humaines et sociales mobilisées dans le cadre du suivi environnemental. 

Les biographies des 21 membres du nouveau Conseil Scientifique sont accessibles ici

Pour aller plus loin : 

Vous voulez en savoir plus sur la gouvernance de l'OEIL ?  Rendez-vous ici

Album

Résultats des suivis

 

Boite à outils

_

En savoir +

Ressources

Inscription

Recevez notre newsletter !