[2018] Récifs sous influence du wharf

  • Etat chimique
  • Etat écologique
  • Niveaux de perturbation
  • Nul
  • >
  • >
  • >
  • >
  • Fort
  • Inconnu

- Récifs sous influence de wharf -

 

 

Les sédiments analysés ici affichent des teneurs excessives en nickel, cobalt et manganèse. Pour le nickel, les concentrations relevées sont les plus importantes de la région, en hausse par rapport aux premières mesures de 2016. Le score chimique pour cette zone est donc « fortement perturbé ». De plus, en 2016 comme en 2018, des hydrocarbures ont été détectés. Cet état chimique dégradé semble lié aux activités de convoyage et de chargement de minerai au niveau du wharf.

 

 

Les récifs se montrent ici fortement perturbés, sous les effets conjoints de l’apport de sédiments, d’un épisode de blanchissement en 2016 et du cyclone Cook en 2017. Entre 2016 et 2018, certaines portions ont perdu jusqu’à 65 % de leur corail vivant, et des signes de maladies du corail sont relevés. Enfin, les poissons-papillons qui, lorsqu’ils sont présents, sont des indicateurs du bon état de santé des récifs, désertent la zone.

 

          Comment lire ce bilan ?

 

 

Voir l'application dédiée au milieu marin 

Album