Emissaire marin | Séquences des événements

Séquence des évènements

Depuis l’observation réalisée le lundi 11 novembre à 15h35 par le Betico, le tuyau n’a plus été observé en surface.
Le rejet de l’effluent marin de Vale Nouvelle-Calédonie a été diminué le mardi 12 novembre à 9h30 avant d’être stoppé à 15h20 après confirmation par les plongeurs de la présence de fractures sur le tuyau marin de Vale Nouvelle-Calédonie.

Les inspections sous-marines réalisées par Vale Nouvelle-Calédonie sur le lieu d’incident ont permis de conclure les éléments suivants :

  • deux fractures ont été constatées à la jonction entre le tuyau (émissaire) et son extrémité (diffuseur),
  • le tuyau s’est déplacé sur une longueur de 1, 4 Km dans sa partie terminale du coude qui le relie à son diffuseur (zone des cassures)
  • le diffuseur est resté dans sa position initiale avec quelques déplacements sur certaines sections.

Sur le site industriel, les effluents résiduels (comme ceux de Prony Energie, les eaux de la base-vie, les eaux de pluie) sont dirigés vers un bassin appelé ASR (Aire de stockage des résidus). Compte tenu de la non disponibilité de l’émissaire marin, l’ensemble des effluents est stocké dans l’ASR. Son niveau de liquide a temporairement (pendant 10 jours) dépassé le seuil réglementaire et est à nouveau conforme suite au rehaussement de la géo-membrane.

schéma extrait de La présentation de Vale Nouvelle-Calédonie lors de la réunion organisée par la province Sud le 20/11/2013

Album

Résultats des suivis

 

Boite à outils

_

En savoir +

Ressources

Inscription

Recevez notre newsletter !