Suivi ACROPORA

ACROPORA est le nom de coraux qui poussent en Nouvelle-Calédonie. c'est aussi le nom du projet de suivi participatif des récifs coralliens que l'OEIL a initié dans le Grand Sud fin 2012. Depuis fin 2013, le projet est mené en partenariat avec le Comité consultatif coutumier environnemental (CCCE).

Objectif : évaluer l’état de santé de quelques récifs choisis par les populations locales et revenir aux mêmes endroits tous les ans pour constater des évolutions.

Pourquoi ?

Parce que pour gérer un patrimoine et les ressources qu’il renferme, il faut d’abord évaluer son état de conservation et surveiller son évolution dans le temps.

Parce que tout le monde peut et devrait s’impliquer dans la préservation des récifs : nous sommes les témoins de l’évolution de nos récifs.

Comment ?

Équipés de palmes, masques et tubas, les participants observent le récif calédonien selon un protocole scientifique standardisé, utilisé dans plus de 80 pays bordés de récifs coralliens.

Les méthodes sont simples afin d’être accessibles à tous. Elles donnent des indications justes et fiables sur la santé des récifs.

Qui en bénéficie ?

ACROPORA concerne les trois communes du Grand Sud : Yaté, l’île des Pins et le Mont-Dore. Les résultats de nos observations sont partagés avec l’ensemble de la population du Grand Sud et les gestionnaires de l’environnement.

Récif en bonne santé ?

Les évaluations sous-marines sont menées sur les trois compartiments du récif (habitats, poissons, macro-invertébrés), selon des méthodes différentes pour chacun des compartiments. Le croisement de toutes ces informations renseignent sur l’état de santé du récif en question.

Voir la plaquette du projet ACROPORA

Voir les résultats des suivis : 2013 | 2014 | 2015 | 2016

Les stations d'observations

Le Réseau d’Observation des Récifs Coralliens (RORC) de Nouvelle-Calédonie a été initié en 2003, dans le cadre de l’Initiative Française pour les Récifs Coralliens (IFRECOR).

Le RORC est présent dans les trois provinces. Il comprend 51 stations de suivi, réparties sur 17 sites.

Le projet ACROPORA a permis l’installation et le suivi de neuf stations (en orange sur la carte ci-dessus), réparties sur les trois communes du Grand Sud (Yaté, île Ouen au Mont-Dore, île des Pins).
Les observations ont lieu une fois par an, en saison chaude (de novembre à avril). La plupart des sites comprennent une station côtière, une station lagonaire et une station sur la barrière récifale.

Voir les stations de : Yaté | île des Pins | île Ouen

Les vidéos

► Les vidéos bilan des stations en 2015

Site de Yaté Site de l'île des Pins Site de l'île Ouen

► Les témoignages vidéo sur le terrain

(6 minutes, production OEIL - 2013)

Résultats des suivis

 

Boite à outils

_

En savoir +

Ressources

Inscription

Recevez notre newsletter !