L'OEIL présente ses études au CICS

Le 7 juin 2018, l'OEIL a été sollicité par la province Sud pour présenter l'état des milieux naturels dans la zone d'influence de Vale NC lors du Comité d'information, de concertation et de surveillance (CICS) du site industriel. L'Observatoire y a présenté les résultats de son bilan 2016/2017 de l'état environnemental du Grand Sud. Philippe Birnbaum a ensuite présenté l’évolution des forêts du Grand Sud depuis la fin du 19ème siècle.

Un bilan attendu

Matthieu Juncker, directeur de l'OEIL, est intervenu le 7 juin dernier en réunion de CICS à l'Hôtel de la province Sud pour présenter les résultats du bilan annuel de l'état environnemental de Grand Sud. On retient, en 2016, de l’observation du milieu marin que les récifs coralliens faisant l’objet d’un suivi se montrent en bon état. Si l’on se rapproche des côtes, en revanche, la dégradation de l’état chimique des eaux des baies est notable. Dans la baie de Port Boisé par exemple, un enrichissement en éléments chimiques pouvant engendrer des phénomènes de prolifération d’algues a été détecté. Sur terre, les relevés montrent une flore globalement en bon état dans les réserves naturelles. Sur le site de l’usine du Sud en revanche, l’état de la végétation n’est pas bon, bien qu’elle montre des signes d’amélioration par rapport à l’année précédente. Enfin, l’étude des eaux douces nous apprend que la majorité des cours d’eau surveillés présentent un bon état chimique à l’exception de l’aval du creek de la Baie Nord et de trois bras de la Kwë, rivière de plus en plus impactée par l’activité industrielle et minière.

L'OEIL a également exposé les limites et difficultés rencontrées dans l'élaboration de ce bilan. Un manque de certaines données qui existaient les années précédentes a été noté. Il a été souligné que les délais de transmission ou encore le format hétérogène des données ralentissent considérablement la production du bilan. Enfin, des décalages entre certaines conclusions de l'Observatoire et le rapportage réglementaire effectué par l'industriel ont été relevés.

Ce bilan environnemental est produit chaque année par l'OEIL. Des scores environnementaux reflétant l’état des forêts, des rivières et du lagon sont établis à partir des données disponibles dans le Grand Sud, avec un zoom sur le périmètre d’influence de Vale NC. Plus de 130 paramètres mesurés sur un réseau de 180 stations du Grand Sud ont été analysés pour l’élaboration de ce bilan 2016. Le bilan technique a été présenté aux gestionnaires et aux acteurs de l'environnement et vulgarisé sous la forme d'un magazine destiné au grand public.

Une étude tire la sonnette d'alarme

Philippe Birnbaum (Cirad/IAC) a ensuite présenté l’évolution des forêts du Grand Sud depuis la fin du 19ème siècle en s’appuyant sur les travaux de deux projets scientifiques :

  • le projet Corifor porté par le CNRT ;
  • le projet Dynamic confié par l'OEIL à l'IRD, l'IAC) et au CIRAD. Cette étude visait à développer une méthode d’observation innovante par satellite afin d’évaluer l’étendue des forêts et leur évolution de façon reproductible et pérenne entre Prony et Yaté, incluant la zone d’emprise de Vale NC.

Dans le Grand Sud, les forêts sont fragmentées par les activités humaines depuis la fin du XIXème siècle. D’abord exploitées pour leurs ressources en bois, elles sont ensuite défrichées pour l’extraction minière. À cela s’ajoutent les incendies, l’urbanisation et l’agriculture, rendant ces forêts rares et confinées là où elles étaient dominantes il y a moins de 150 ans.

Accéder aux présentations

Album

Résultats des suivis

 

Boite à outils

_

En savoir +

Ressources

Inscription

Recevez notre newsletter !